Projet 2015 • 2016

Tresser, tisser, nouer…ou comment créer du lien.

 

SIGNALETIQUE2
« Tani Malandi » (Terre blanche), le nouveau nom du LPO, en référence au patrimoine géologique (sud) et culturel de Mayotte. Signalétique événementielle réalisée par la classe de 1ère STD2A, avec des bandes de tissus tissées sur la clôture de l’établissement.

Objectif général du projet :

Stimuler la curiosité et l’ouverture des élèves de la classe de 1ère STD2A à la création contemporaine dans les secteurs du design et les métiers d’art, par l’observation, l’analyse, la compréhension et la production.
Ce projet, en faveur de l’action culturelle, sociale et environnementale, souhaite stimuler le dialogue entre un savoir faire traditionnel (la vannerie à mayotte) et la création contemporaine (éco-responsable, exploitant les matériaux naturels et/ou recyclés).

PHASE 1 (7 séances, de septembre à octobre 2015)

• Recherches documentaires parmi la création contemporaine de la vannerie et du tissage (objet, textile, espace, communication…), thème du projet.
• Inventaire des techniques et matériaux de tressage/tissage dans la tradition mahoraise à partir d’enquêtes de terrain (notes, photos, dessin, films…). voir
• Expérimentation : collecte et manipulation de matériaux naturels et/ou recyclés (fibres naturelles voir, matières synthétiques, perles, papier,…). fabrication de cadres pour tendre une trame à tisser. voir 1 voir 2voir 3

Objectifs :
• Savoir se documenter et rechercher l’information.
• Etre capable d’analyser, sélectionner, enrichir et organiser une recherche.
• Faire preuve de discernement et d’esprit critique.
• Expérimenter pour comprendre et développer sa curiosité et sa sensibilité.

+ Sortie scolaire – voir
Dans le cadre du projet, le 30 octobre 2015, les élèves participent au Salon de la Mode de L’océan indien à Mamoudzou :
• observer et participer aux différentes tâches d’installation et d’aménagement du site.
• accéder aux coulisses du défilé pour des entretiens avec les couturiers.
• découvrir l’organisation et les différents métiers présents lors d’une manifestation événementielle.
• assister au spectacle.

PHASE 2 (6 séances, de novembre 2015 à janvier 2016)

• Présentation de l’événement Tani Malandi à la classe à travers lequel la classe exprimera son thème de travail. Briefing.
• Définition d’un cahier des charges.
• Echange d’idées (brainstorming). voir
• Constitution des équipes et répartition des tâches. voir
• Repérage du site et des espaces, relevés de terrain.
• Concevoir un projet d’arts appliqués par équipe, suivant le thème de recherche exploré, dans l’un des champs du design et/ou d’un métier d’art. voir
• Présenter les projets.

Objectifs :
• Travailler en équipe
• Définir une problématique.
• Etablir et respecter un cahier des charges.
• Proposer des solutions plastiques, graphiques et techniques.
• Réaliser des maquettes et/ou des prototypes.
• Etablir la liste des besoins nécessaires à la mise en œuvre des projets.
• Etre capable de présenter et communiquer ses idées.

PHASE 3 (de février à avril 2016, nombre de séances à définir en fonction des moyens mis à disposition)

• Mettre au point et ajuster les maquettes et/ou les prototypes.
• Préparer et organiser la mise en oeuvre. voir
• Mettre en oeuvre et réaliser les projets. voir #1, voir #2, voir #3, voir #4, voir #5

objectifs :
• Trouver des solutions plastiques, graphiques et techniques d’ajustements.
• Respecter les maquettes/prototypes retenus.
• Coordonner le travail d’équipe.
• Réunir et organiser des moyens.
• Etablir et respecter un planning.
• Réaliser et mettre en œuvre.

+ Sortie scolaire 
Afin de valoriser le travail des élèves, « Le dôme 24 » et « Le miroir magique » sont présentés au FACC 2016, Festival d’art contemporain des Comores, le 22 avril à Dembéni.
NB : « Le miroir magique » a remporté le 2ème prix des lycées au FACC 2016!

Enfin, l’ensemble des projets réalisés participent à l’inauguration Tani Malandi le 23 avril au lycée professionnelle de Chirongui. voir

Karine Chevrier, professeur d’arts appliqués.

Publicités